A la une
Recherche
  
Accueil >

Histoire du Prieuré Les travaux après 2015 

>

2018, la sécurisation des falaises



Du 3 au 12 janvier 2018, l'opération « sécurisation des falaises » débute

Le Prieuré est entouré à l'est et à l'ouest par des falaises qui le dominent de 20 à 30 m. 

Ces falaises, constituées de blocs de calcaire, surplombent l'esplanade, la brèche des moines, le cloître et le refuge. Les intempéries (gel, orages, sécheresse) et la fréquentation humaine croissante les fragilisent, pouvant ainsi provoquer d'éventuels chutes de pierres ou de rochers. L'association, a donc décidé dès le début 2016, de lancer un projet de « sécurisation des falaises ».

Rappel : Vanessa, de GIA Ingénierie (maître d'oeuvre de l'opération, bureau d'étude et de conseil dans les domaines de la construction, du génie civil, de l'assainissement et de la gestion des risques naturels) était venue le 5 octobre dernier pour recenser les zones à purger pour limiter au maximum les risques de chute de pierres et d'écailles de rochers, sur l'esplanade du Prieuré et le toit du cloître et noter tous les gros rochers à conforter ultérieurement.

Pour voir une petite partie des travaux de sécurisation :

Des spécialistes en travaux sur cordes (société ALTEAM) commencent à purger la falaise bordant l'esplanade à l'ouest, où trois gros rochers sont placés en domino, représentant une menace éventuelle.
Le rocher du haut, plus "petit", est fracturé en trois gros morceaux descendus un à un, le rocher d'en dessous est partiellement retiré. Celui du bas, le plus important, est ceinturé provisoirement par un câble, il sera bientôt ancré. La purge est manuelle, le matériel utilisé est léger : cannes à purges, marteaux, sacs pour déposer les roches, tire-fort.
 Le premier rocher a été réduit en fragments, déposés au sol au moyen de cordes
Le premier rocher a été réduit en fragments, déposés au sol au moyen de cordes
On voit le câble ceinturant le gros rocher du bas
On voit le câble ceinturant le gros rocher du bas
Sur la même falaise, de grosses écailles ont été retirées, laissant des traces marrons
Sur la même falaise, de grosses écailles ont été retirées, laissant des traces marrons
La semaine suivante, les cordistes purgent les falaises surplombant le Prieuré à l'est, en commençant par celle de la brèche des moines.
Utilisation de la canne à purge
Utilisation de la canne à purge
Les petits fragments sont déposés dans un grand sac jaune
Les petits fragments sont déposés dans un grand sac jaune
La plupart des fragments sont descendus dans l'étroit espace situé entre le cloître et la falaise. 
Vue sur les cordistes au sommet de la brèche
Vue sur les cordistes au sommet de la brèche
Espace entre le cloître et la falaise est
Espace entre le cloître et la falaise est
Les jeudis suivants, les bénévoles dégagent cet espace et la totalité de l'esplanade encombrée de milliers de fragments de roches, ainsi que la plate-bande d'iris.

En mars 2018, Daniel Arthaud fixent deux panonceaux sur la falaise ouest, pour prévenir les visiteurs du risque de chutes de pierres. 
Premier panonceau
Premier panonceau
Deuxième panonceau
Deuxième panonceau
Vue partielle sur la falaise avec les traces des purges et un des panonceaux
Vue partielle sur la falaise avec les traces des purges et un des panonceaux

Le 17 mai 2018, toujours pour améliorer la sécurité des visiteurs et des bénévoles, il est installé 4 petits panneaux destinés à dissuader les randonneurs d'approcher des bords des falaises surplombant le Prieuré.
Le panneau côté est doit être vu par les randonneurs depuis le chemin menant à la Croix de Provence. 
Panneau côté est
Panneau côté est

Pour le côté ouest, où le risque de chutes de pierres sur l'esplanade est beaucoup plus important, Daniel Arthaud fixe trois panneaux sur les rochers : un près du porche, un autre à mi pente et le dernier sur la crête.
Le premier près du porche
Le premier près du porche
les deux autres près du bord de la falaise
les deux autres près du bord de la falaise

Du 20 septembre à mi-octobre 2018, sécurisation des falaises, deuxième tranche des travaux
Jeudi 20 septembre, L'association reçoit les entreprises qui vont reprendre les travaux de sécurisation des falaises entamés en début d'année.
Des représentants du bureau d'étude GIA Ingénierie (maître d'œuvre), de la société Alteam (spécialisée en confortement des falaises) et de Géolithe (bureau d'étude d'ingénieurs conseils en géologie, géophysique) sont présentes pour préparer le chantier prévu le lundi suivant. Les intervenants inspectent minutieusement les falaises et notent tout ce qu'il reste à faire pour poursuivre la sécurisation des falaises, par clouage des rochers, grosses écailles et portions de parois présentant un risque d'instabilité.
Réunion préparatoire du chantier sur l'esplanade...
Réunion préparatoire du chantier sur l'esplanade...
... et sur les crêtes
... et sur les crêtes

Le lendemain, l'hélicoptère livre le matériel de confortement des falaises : un compresseur, du carburant, des barres d'ancrages, du matériel de perforation du mortier de remplissage, etc.
Le jeudi suivant, nous pouvons voir l'avancement des travaux débutés le lundi précédent. Les cordistes d'Alteam ont déjà foré tous les trous demandés sur la falaise bordant l'esplanade et la brèche à l'ouest.
Ci-dessous, quelques ancrages réalisés (entourés de rouge sur les photos).

Ces trous sont déjà équipés d'une barre d'ancrage filetée de 26 mm de diamètre (dont la longueur varie de 1m50 à 4 mètres) et d'une canule d'injection, le tout enveloppé d'une sorte de « chaussette » en géotextile. Les gros blocs instables sont ainsi ancrés sur la falaise grâce à ces grandes barres traversant le bloc et pénétrant dans la roche dure et stable sous-jacente.
La chaussette empêche le coulis (injecté sous pression dans la canule) de se répandre dans tous les fissures.
Document utilisé par Alteam pour localiser les forages à effectuer
Document utilisé par Alteam pour localiser les forages à effectuer
Préparation des barres d’ancrage
Préparation des barres d’ancrage
Retour en haut de page