A la une
Recherche
  
Accueil >

Histoire du prieuré  > retour

>

Les réalisation depuis 2009, suite 1



  • 2011 - Les plantations
Si les bénévoles ont commencé à planter des cèdres, pins, cyprès et arbustes divers dans les années 60 et 70, en 2011, nous avons planté des arbustes (buis en majorité, pris au pré des moines) le long du GR, au nord de la chapelle et autour des nouvelles toilettes.
2011 Les petits buis viennent d'être plantés
2011 Les petits buis viennent d'être plantés
Arbustes plantés devant le local à lombrics.
Arbustes plantés devant le local à lombrics.
Arbustes plantés sur le chemin des toilettes
Arbustes plantés sur le chemin des toilettes

Taille, binage et arrosage sont nécessaires pour aider ces jeunes arbustes...
Yves Richard taille la haie qui longe le GR9
Yves Richard taille la haie qui longe le GR9
Marc Dufleid creuse des vasques autour des arbustes
Marc Dufleid creuse des vasques autour des arbustes
Il faut arroser quand l'été est trop sec
Il faut arroser quand l'été est trop sec

Les iris et arbustes plantés dans l'enceinte du prieuré il y a plus de 10 ans sont aussi l'objet de soins constants.
Marie-Danièle Martini et Claudine Humbert devant la chapelle
Marie-Danièle Martini et Claudine Humbert devant la chapelle
Jacques Deburghraeve derrière le monastère.
Jacques Deburghraeve derrière le monastère.

  • 2012-2014 - L'amphithéâtre
Dans le recoin ouest, à côté du porche, nous évacuons une grosse partie des déblais déposés depuis les grands travaux et construisons deux murets en pierre sèche afin d'obtenir une sorte "d'amphithéâtre". Les travaux, nécessitant d'importants terrassements, ont commencé en 2012 et s'achèvent au printemps 2014.
Octobre 2013, Yves Richard et Sauveur Mamo terrassent, Bernard Pruniaux tamise
Octobre 2013, Yves Richard et Sauveur Mamo terrassent, Bernard Pruniaux tamise
Mars 2014 D. Le Blanc, J-J Bernard-Bret et S. Chazalette au terrassement
Mars 2014 D. Le Blanc, J-J Bernard-Bret et S. Chazalette au terrassement
Avril 2014, Alain Coulet , Michel Guidoni et Laurent Fuxet montent le premier muret.
Avril 2014, Alain Coulet , Michel Guidoni et Laurent Fuxet montent le premier muret.

Les gradins achevés, les randonneurs peuvent s'y assoir ou pique-niquer à l'ombre.

  • 2013-2014 - Installation du poêle dans le Logis du prieur
L'insert installé dans la cheminée présentait du fait de sa vétusté des risques d'incendie. Nous avons démonté la cheminée et installé en lieu et place un poêle de nouvelle génération plus efficace.
Jean-Jacques Bernard-Bret décolle la hotte à la disqueuse
Jean-Jacques Bernard-Bret décolle la hotte à la disqueuse
Marc Dufleid, Yves Richard et J-J Bernard-Bret la retirent
Marc Dufleid, Yves Richard et J-J Bernard-Bret la retirent
Sébastien Chazalette démolit les murets qui seront reconstruits plus solidement. Un nouveau radier en béton soutiendra le lourd poêle.
Sébastien Chazalette démolit les murets qui seront reconstruits plus solidement. Un nouveau radier en béton soutiendra le lourd poêle.


Le poêle est très lourd
Le poêle est très lourd
S.Chazalette donne un coup de peinture.
S.Chazalette donne un coup de peinture.
Paul Brès, instigateur de ce projet, allume le premier notre poêle
Paul Brès, instigateur de ce projet, allume le premier notre poêle

  • 2013-2015 - L'étanchéité de la chapelle
En 2013 et 2014, des infiltrations d'eau à la base du clocher nous amènent à reprendre l'étanchéité de cet ouvrage en remplaçant la gouttière entre la chapelle et le Logis du prieur et en refaisant l'angle du chéneau.
2013, aidé de Patrice Petit, Jean Morbelli fixe la gouttière
2013, aidé de Patrice Petit, Jean Morbelli fixe la gouttière
Jean-Jacques Bernard-Bret s'apprête à poser le coffrage du nouveau chéneau
Jean-Jacques Bernard-Bret s'apprête à poser le coffrage du nouveau chéneau
2014, Jean-Jacques Bernard-Bret et Michel Guidoni refont l'étanchéité sous le clocher
2014, Jean-Jacques Bernard-Bret et Michel Guidoni refont l'étanchéité sous le clocher

En 2015, d'autres traces d'humidité étant apparues sur le mur sud de la chapelle, il fallut rejointoyer une partie de la base de ce mur et  "couliner" du lait de chaux pour combler les interstices.
Alain Coulet introduit des tuyaux dans les interstices entre les moellons
Alain Coulet introduit des tuyaux dans les interstices entre les moellons
Jean-Paul Michel et Alain Coulet
Jean-Paul Michel et Alain Coulet
Alain Coulet fait couler le lait de chaux dans les tuyaux
Alain Coulet fait couler le lait de chaux dans les tuyaux

Nous en avons profité pour détruire la petite banquette maçonnée par nos anciens bastissèires située devant cette partie de la façade, afin de mieux la dégager.
Jean-Paul Michel commence la démolition de la banquette
Jean-Paul Michel commence la démolition de la banquette
Le tas de pierres servira à
Le tas de pierres servira à "calader" la petite terrasse devant le logis.

  • 2012-2015- Travaux sur la citerne.
En 2012 : L'étanchéité de la citerne a nécessité la construction d'une échelle de 10 m pour permettre le lavage des parois à l'eau sous pression, le rebouchage des trous, l'application d'un enduit d'étanchéité type "Sika" sur une hauteur de 6 m.
Francis Moze assuré par J-J Bernard-Bret, descend dans la citerne
Francis Moze assuré par J-J Bernard-Bret, descend dans la citerne
Marc Dufleid et Patrice Petit descendent la grande échelle
Marc Dufleid et Patrice Petit descendent la grande échelle
Jean-Jacques Bernard-Bret applique l'enduit
Jean-Jacques Bernard-Bret applique l'enduit

En 2013 : Ce fut tout une histoire de retirer le tuyau de la pompe (en panne) de 9 mètres de long pour la contrôler, la réparer et la tester dans l'aven !
Sortir la pompe avec précaution, Sébastien fait de l'équilibre !
Sortir la pompe avec précaution, Sébastien fait de l'équilibre !
La contrôler puis la réparer, S. Chazalette, J-P Evrard et A. Thomazeau
La contrôler puis la réparer, S. Chazalette, J-P Evrard et A. Thomazeau
La tester dans l'aven, G. Barbaize, S. Mamo, J-P. Evrard, M. Dufleid et A. Goudal
La tester dans l'aven, G. Barbaize, S. Mamo, J-P. Evrard, M. Dufleid et A. Goudal

En 2015 : Cette année la citerne a été vide à deux reprises, ce qui n'est pas seulement le résultat de la sècheresse et de l'utilisation des randonneurs. Il reste des fuites. Il faut donc la nettoyer et refaire l'enduit à partir de 70 cm de haut.
Au préalable, une équipe monte puis introduit la grande échelle et ensuite confectionne un platelage qui est posé dans le fond, à 70 cm de hauteur.
Introduction de la lourde échelle.
Introduction de la lourde échelle.
Patrice Petit et Daniel Arthaud, en tenue d'égoutiers, s'apprêtent à descendre
Patrice Petit et Daniel Arthaud, en tenue d'égoutiers, s'apprêtent à descendre
Patrice Petit et Daniel Arthaud au fond de la citerne
Patrice Petit et Daniel Arthaud au fond de la citerne
Retour en haut de page