A la une
Recherche
  
Accueil >

L'histoire du prieuré > le renouveau 1955-2005 > les statues du porche

>

Les opérations de 2007



Jeudi 1 Février 2007 : La date du Roumavagi approche (29 Avril) et nous aimerions bien que les statues de St Jean et St Honoré soient définitivement installées dans les niches du porche...
Aussi, nous faisons un essai de positionnement de l'échafaudage sur un sol très chahuté! Il faut régler ça au millimètre :

 

Jeudi 8 Février 2007 :

Avant d'installer les statues, nous avions pris la précaution de les positionner par rapport à un gabarit des niches...
Heureusement car on s'est aperçu qu'il fallait leur faire subir une cure d'amaigrissement!

Elles ont été placées sur un socle bien horizontal, près de la chapelle. Avec une règle et un niveau, on a pu définir les parties à amincir : Charlie qui a plus d'une corde à son arc nous a fait un travail impeccable.

 

Jeudi 29 Mars 2007 :

On a bien travaillé au Prieuré:
Mission périlleuse d'installation de la statue de St Jean dans une niche du porche :

Geneviève grimpe en haut de l'échafaudage pour serrer les boulons, puis on le fixe contre le porche.

Pendant ce temps, comble de l'horreur : Saint Jean est amené sur un diable!
Pendant ce temps, comble de l'horreur : Saint Jean est amené sur un diable!
Jo contrôle le palan en s'y suspendant et s'assure que la niche sera assez large pour recevoir la statue!
Jo contrôle le palan en s'y suspendant et s'assure que la niche sera assez large pour recevoir la statue!
puis, avec d'infinies précautions, la statue est hissée puis mise en place. Elle est scellée fermement dans sa niche.
On peut enfin apprécier le résultat, après avoir retiré l'échafaudage
On peut enfin apprécier le résultat, après avoir retiré l'échafaudage

 

Pour ne pas perdre de temps, on prépare déjà l'installation de la deuxième statue pour la semaine prochaine !

 

Jeudi 5 Avril 2007 :

Nous sommes partis pour mettre en place Saint Honoré dans sa niche :

Pendant que Guy et Paul l'arriment dans un baudrier taillé sur mesure, toute une équipe met en place l'échafaudage et nous pendons la statue.

 

Nous la hissons avec d'infinies précautions à l'aide du palan.

et on la glisse dans sa niche! et le tour est joué...
on la scelle définitivement et on démonte l'échaffaudage.
Les visiteurs du Prieuré, habitués à ne voir aucune statue depuis plusieurs siècles, sont un peu surpris devant la novation!
Sûr qu'ils s'habitueront à leur présence dans les siècles qui vont suivre!!!
Retour en haut de page