A la une
Recherche
  
Accueil >

L'histoire du prieuré > Le renouveau de 1955 à 2005

>

L'oratoire près du Logis du Prieur



Lors de la création de l'association en 1955, l'ensemble du prieuré était en ruine et l'on pouvait voir, entre autres, un mur perpendiculaire au logis du Prieur et doté d'une grande ouverture voûtée.
Il en fut un peu trop vite conclu que ce devait être les vestiges de la chapelle antérieure au prieuré, comme le montrent les commentaires de cette photo de 1956. 


Vers 1955, la voûte fut consolidée, la porte fut condamnée par un mur en retrait et un autre mur a été remonté perpendiculairement, en prolongement du mur de la chapelle. Cette sorte de niche pouvait recevoir un autel de fortune pour y célébrer des messes en plein air.

 

 

1995, messe du Roumavagi avec Mgr de Provenchère
1995, messe du Roumavagi avec Mgr de Provenchère

 

Enfin un autel en pierres a été installé sous cette voûte dans les années 1970.

 
De nos jours, l'oratoire est mis en valeur sous un cèdre magnifique qui l'abrite, avec un écriteau où l'on pouvait lire encore en 1991:

" Vestiges de l'ermitage du Mont Venture - XIsiècle".

 

Mais depuis cette reconstruction, l'histoire nous a livré quelques secrets et nous incite à avoir une nouvelle interprétation de ces vestiges:  

Le lavis de Constantin de l'Ecole Provençale du XIXème siècle montre à l'emplacement des vestiges, l'entrée d'un bâtiment qui devait correspondre aux locaux d'accueil des pèlerins.

Une autre gravure, parue dans le journal "L'illustration" de Mai 1855 (imprimée à l'envers ! ) montre ces mêmes locaux avec une animation importante.

Lavis de Constantin
Lavis de Constantin
Gravure de L'Illustration
Gravure de L'Illustration

 

Enfin, une photo de 1921 permet de constater la continuité des bâtiments entre la chapelle, le Logis du Prieur et ce qui devait être le local d'accueil des pèlerins. Cette continuité prouverait la concomitance de la construction de ces bâtiments, au XVIIe siècle.....


Paralèllement, une exploitation détaillée des textes de l'époque nous a permis de situer la chapelle du XIIIsiècle, sous le local d'Elzéar, ce qui paraît beaucoup plus sensé :

 

Nous avons donc simplement retiré l'écriteau placé au dessus de cet oratoire....

 
Retour en haut de page