A la une
Recherche
  
Accueil >

Histoire du Prieuré Les Travaux après 2015

>

La réhabilitation du cloître




Le cloître, terme utilisé depuis le XVIIe siècle pour désigner le déambulatoire qui reliait le bâtiment des moines (actuel refuge) à la sacristie de la chapelle, avait été partiellement reconstruit en 1972 sur un peu plus de 9 mètres. C'est la partie à ciel ouvert (non reconstruite), longeant à l'est le refuge et le local Elzéar sur près de 16 mètres de long, qui fait l'objet de notre projet de réhabilitation.
La reconstruction partielle du cloître en 1972
La reconstruction partielle du cloître en 1972
Cette partie servait de stockage de planches, tubes, bétonneuse, etc...
Cette partie servait de stockage de planches, tubes, bétonneuse, etc...
La partie non reconstruite était encombrée de matériaux et outils divers.
La partie non reconstruite était encombrée de matériaux et outils divers.

Notre projet accepté, son financement obtenu après plus de 2 années de préparation, réunions, dépôts de dossiers, recherches de financement, il est temps pour nous de préparer le chantier.
Début avril, nous débarrassons le petit palier situé entre le cloître et la falaise : vider les big bags remplis de sable, déplacer le réservoir et autres matériels.
En mai, le nettoyage de ce palier se poursuit, les plants d'iris sont déplacés. Une tranchée est creusée pour préparer la visite technique avec l'architecte Jacques de Welle et François Spelle, dirigeant du bureau d'étude Sigma. Il est en effet prévu de doubler l'ancien mur du cloître par un mur en béton cyclopéen sur toute sa longueur. D'où la nécessité de creuser cette tranchée tout le long de ce vieux mur, dans un sol composé de terre, débris de tuiles et grosses pierres.

7 avril, Guy Gauthier, Marc Dufleid, Bernard Pruniaux, Marc leinekugel, Roland Zeyen vident les big bags
7 avril, Guy Gauthier, Marc Dufleid, Bernard Pruniaux, Marc leinekugel, Roland Zeyen vident les big bags
19 mai, Alain Hubert et Isabelle Davenière ont creusé un grand trou
19 mai, Alain Hubert et Isabelle Davenière ont creusé un grand trou
Visite technique : Jacques de Welle, Alain Hubert, Sauveur Mamo, Marc Dufleid, François Spelle.
Visite technique : Jacques de Welle, Alain Hubert, Sauveur Mamo, Marc Dufleid, François Spelle.

Les travaux de creusement de la tranchée se poursuivent tous les jeudis du mois de juin : Alain Hubert, Laurent Fuxet, Isabelle Davenière, Daniel Arthaud passent de longues matinées au fond de la tranchée, creusant à la pioche, dégageant des gros blocs à la barre à mine, remontant des seaux de pierres, de tuiles et de terre. Ils sont aidés à l'occasion par Marc Leinekugel, Patrice Petit, Alain thomazeau, Jean-Jacques Bernard-Bret. Une autre équipe transporte les seaux et les déverse plus bas, en passant par le Balcon du prieur : Marc Dufleid, Sauveur Mamo, Yves Richard, Dominique Le Blanc, Guy Gauthier, Jacques Païta, Jean-Jacques Bernard-Bret, Jean-Paul Evrard, et Jean-Karim font les navettes.
9 juin, Alain, Laurent, Marc L., Jean-Karim
9 juin, Alain, Laurent, Marc L., Jean-Karim
16  juin, Laurent, Sauveur et Daniel
16 juin, Laurent, Sauveur et Daniel
23 juin, Yves, Isabelle, Jean-Karim, Jean-Jacques, Alain H
23 juin, Yves, Isabelle, Jean-Karim, Jean-Jacques, Alain H
Yves, Isabelle, Alain T., Daniel, Alain H.
Yves, Isabelle, Alain T., Daniel, Alain H.

Les très grosses pierres sont difficiles à extraire et à transporter. Jean-Jacques en fend quelques-unes à l'aide d'une masse. La plupart d'entre elles sont jetées par dessus la tranchée, elles serviront à la confection du béton cyclopéen.
23 juin, Alain H; Daniel, , Alain T., Isabelle
23 juin, Alain H; Daniel, , Alain T., Isabelle
Alain T., Jean-Jacques, Daniel et Marc D.
Alain T., Jean-Jacques, Daniel et Marc D.
30 juin, Daniel Troïanowski. et Patrice Petit
30 juin, Daniel Troïanowski. et Patrice Petit

Le 7 juillet, encore une belle équipe de terrassiers à l'œuvre ! Mais l'été sec, avec ses nombreuses journées en zone noire, nous empêche de poursuivre ces travaux.
7 juillet, Jean-Paul E., Alain H, Jean-Jacques, Isabelle
7 juillet, Jean-Paul E., Alain H, Jean-Jacques, Isabelle
Alain H, Daniel, Jean-Jacques, Marc D.
Alain H, Daniel, Jean-Jacques, Marc D.
18 août, Daniel Arthaud et Michel Guidoni. sont seuls à creuser
18 août, Daniel Arthaud et Michel Guidoni. sont seuls à creuser

Quelle différence entre ces deux vues plongeantes, l'ancien cloître est débarrassé, la tranchée est presque achevée !
Avant et ...
Avant et ...
... et après les travaux des bénévoles
... et après les travaux des bénévoles

Premier septembre, c'est la rentrée en petit comité, mais cela n'empêche pas Daniel et Laurent de reprendre le creusement de la tranchée. Celle-ci est de plus en plus profonde, il devient difficile de remonter les seaux et les pierres.
Laurent, Daniel, Marc D. et Francis Moze
Laurent, Daniel, Marc D. et Francis Moze
Laurent attache les seaux à la corde...
Laurent attache les seaux à la corde...
et les descend le long du balcon. Daniel les récupère et les déverse derrière les toilettes.
et les descend le long du balcon. Daniel les récupère et les déverse derrière les toilettes.

Le 15 septembre, Daniel, Michel et Laurent vident et détruisent l'appentis situé au fond du cloître. Une réunion préparatoire aux héliportages et aux travaux rassemble Marc Dufleid, Francis Moze, Jacques de Welle, les responsables des entreprises JETSYSTEMS, SELE et JTLEC. Les participants sont satisfaits du travail accompli par les bénévoles.
Michel G., Laurent, Jean-Jacques
Michel G., Laurent, Jean-Jacques
Daniel découpe les tôles qui seront évacuées
Daniel découpe les tôles qui seront évacuées
La réunion préparatoire au chantier est précédée d'une visite
La réunion préparatoire au chantier est précédée d'une visite

Le 22 septembre, Alain Hubert et Francis Fonta creusent encore un peu et nivellent toute la tranchée.
Alain et Francis F. utilisent la barre à mine pour extraire les blocs
Alain et Francis F. utilisent la barre à mine pour extraire les blocs
Les travaux préparatoires sont achevés dans la partie à réhabiliter !
Les travaux préparatoires sont achevés dans la partie à réhabiliter !
Daniel démonte la grille qui sera déplacée.
Daniel démonte la grille qui sera déplacée.

Le 29 et le 30 septembre, derniers jours avant les héliportages, il faut vider la partie couverte du cloître et ce n'est pas une mince affaire !
La matinée est consacrée au déplacement et rangements des planches, plaques, tubes et objets divers dans le refuge (à présent fermé) puis au démontage des étagères.
La grille intérieure du cloître est désinstallée. Daniel prépare et fixe le montant sur le côté de la sortie Est du Prieuré, puis tout le monde s'y met pour installer la lourde grille. Sauveur Mamo et Jacques Païta, l'un au percuteur, l'autre à la masse, détruisent l'estrade en béton qui supportait le groupe électrogène.

Daniel, Sauveur, Francis, Eric, Jean-Jacques
Daniel, Sauveur, Francis, Eric, Jean-Jacques
Daniel scelle le montant de la grille
Daniel scelle le montant de la grille
Sauveur attaque le béton au marteau piqueur
Sauveur attaque le béton au marteau piqueur
Jacques Païta et Laurent  décrochent des câbles autour de la grille
Jacques Païta et Laurent décrochent des câbles autour de la grille
La partie couverte du cloitre est presque vide
La partie couverte du cloitre est presque vide

Le lendemain, Daniel Arthaud et Alain Goudal règlent les fermetures et butoirs de la grille installée la veille.
Les travaux de préparation pour le chantier de reconstruction du cloître sont achevés le 30 septembre. Bravo à l'équipe des bénévoles qui a  terminé dans les temps les travaux préparatoires au chantier de réhabilitation !

Alain taille les pierres qui empêchent la porte de se rabattre bien contre le mur
Alain taille les pierres qui empêchent la porte de se rabattre bien contre le mur
Daniel règle la fermeture
Daniel règle la fermeture
Retour en haut de page