A la une
Recherche
  

 

 

L'incendie de 1989, 25 ans après, une étude publiée par Bénédict de Saint-Laurent pour l'ASV
L'incendie de 1989, 25 ans après, une étude publiée par Bénédict de Saint-Laurent pour l'ASV
Accueil >

Sainte-Victoire dans tous ses états

>

L’incendie de 1989



Le 28 août 1989 à 12 h, démarre un incendie dans la forêt, près de Saint-Marc Jaumegarde, attisé par un violent mistral qui va rapidement le propager de l'autre côté de la vallée de la Cause, sous le barrage de Bimont.

Cet incendie va ravager la végétation de toute la face sud de Sainte-Victoire ; vers 14 h, il a déjà dépassé le Prieuré et la Croix de Provence :

 

A 17 h, toute la face sud est embrasée et malgré les moyens importants de lutte mis en place par les pompiers, le feu durera toute la nuit.

 

Voilà le spectacle qu'on pouvait voir des Lauves, au milieu de la nuit ! 

Cézanne n'en aurait pas reconnu son motif...

 

La face nord a été dévastée dans sa partie supérieure et le long du sentier Imoucha, jusqu'au Prieuré et la Croix de Provence. Les flammes ont léché le mur de la chapelle du Prieuré.
Le côté ouest du Prieuré
Le côté ouest du Prieuré
l'entrée  ouest du Prieuré de Sainte-Victoire
l'entrée ouest du Prieuré de Sainte-Victoire
l'entrée est du Prieuré de Sainte-Victoire
l'entrée est du Prieuré de Sainte-Victoire
Le côté est du Prieuré
Le côté est du Prieuré
La cloche de la chapelle du Prieuré est tombée
La cloche de la chapelle du Prieuré est tombée
Les arbres sous la Brèche des moines ont brûlé, dévoilant les restanques du Jardin des moines
Les arbres sous la Brèche des moines ont brûlé, dévoilant les restanques du Jardin des moines
Après l'incendie, c'était une vraie désolation partout : jusqu'à sa maîtrise complète le 31 août, le feu aura détruit 5000 hectares, soit près de 60% du site.
Dès le lendemain, dès les premières diffusions d'images montrant un massif calciné et méconnaissable, une véritable prise de conscience va être à l'origine de l'organisation d'un grand mouvement de solidarité.

Les pouvoirs publics et les collectivités locales décident de mettre en commun leurs moyens pour organiser la reconquête. Un syndicat mixte, le Grand Site Sainte-Victoire est créé avec pour programme : prévenir, entretenir, équiper et aménager le massif. Dès le mois suivant l'incendie, treize associations se mobilisent pour fonder l'ASV (l'Association pour Sainte-Victoire). Cette association qui veille à la préservation du massif, à l'entretien des sentiers (entre autres)  sera vite rejointe par 50 mouvements  et associations.
Oratoire de L'ubac
Oratoire de L'ubac
Zone du Riouffes
Zone du Riouffes
Roques Hautes
Roques Hautes
Sur le sentier Imoucha
Sur le sentier Imoucha
Roques Hautes
Roques Hautes

 

Dès le 10 septembre, Les Amis de Sainte-Victoire plantaient symboliquement aux abords du Prieuré deux arbres pour affirmer leur volonté de participer à la restauration de la forêt dans Sainte-Victoire et décidaient de prendre en charge le reboisement des espaces se trouvant dans les alentours, largement compris, du Prieuré.

Au cours de l'hiver 1989-1990, avec le concours de l'ADREFP et de volontaires, ils ont mis en terre 4000 arbres dans des endroits accessibles après plus d'une heure de marche et où les affleurements rocheux rendent difficile la plantation.
Au cours de l'été 1990, pour maintenir en vie les jeunes arbres menacés par la grande sécheresse, ils ont réussi, au prix d'un effort considérable et répété, à les arroser.

Après 25 ans, les stigmates disparaissent peu à peu et la nature a repris ses droits, aidée par les nombreuses associations (dont l'Association pour Sainte-Victoire) qui ont participé au nettoyage du terrain puis au reboisement. Dans les environs de Roques Hautes et du Refuge Cézanne, le Conseil départemental a procédé à la plantation de grandes restanques d'oliviers avec un arrosage au goutte à goutte au pied de chaque arbre.

Plantations autour de la chapelle du Trou, vues de la crête, en 2011
Plantations autour de la chapelle du Trou, vues de la crête, en 2011
plantations d'oliviers au-dessus du Plan d'Enchois en 2014
plantations d'oliviers au-dessus du Plan d'Enchois en 2014
Désormais les accès au massif sont strictement réglementés, voire interdits durant les mois d'été, vous devez donc consulter la réglementation avant de partir randonner en Sainte-Victoire.
Retour en haut de page