A la une
Recherche
  
Accueil >

Histoire du Prieuré  > les travaux après 2015

>

Le porche, la citerne




  • Le porche
Au mois d'octobre, nous prenons les mesures du porche. Nous avons en effet le projet d'installer un portail en fer forgé à la fin de l'année 2017.
Septembre 2016, Marc Dufleid prend des mesures que Francis Moze note
Septembre 2016, Marc Dufleid prend des mesures que Francis Moze note
Marc Leinekugel fait un croquis du portail
Marc Leinekugel fait un croquis du portail
Début octobre, le chantier de restauration du cloître débute, l'entreprise pose deux grands panneaux de chantier sur les deux côtés du porche : les maîtres d'ouvrage, le maître d'œuvre et les entreprises sont cités sur le panneau de gauche, les partenaires (fondations donatrices et collectivités locales) sont cités sur le panneau de droite.
20 octobre 2016
20 octobre 2016

Suite à quelques incursions sauvages sur le chantier interdit au public, nous condamnons le porche en y installant deux grilles à l'aide de poteaux, câbles et entretoises. Nul n'est ainsi censé ignorer l'interdiction de pénétrer dans le chantier.
Daniel Arthaud, Alain Thomazeau, Yves Richard, Jacques Païta et Alain Goudal installent les grilles
Daniel Arthaud, Alain Thomazeau, Yves Richard, Jacques Païta et Alain Goudal installent les grilles
20 octobre 2016, l'entrée est condamnée
20 octobre 2016, l'entrée est condamnée
  • La citerne
Alain Goudal a dû réparer la pompe électrique de la citerne, celle qui permet de remplir le gros réservoir déplacé et posé sur le local Elzéar.
La potence est réinstallée pour faciliter les travaux d'étanchéité de la cuve.
Marc Dufleid et Alain Goudal réparant la pompe
Marc Dufleid et Alain Goudal réparant la pompe
Laurent s'introduit dans la citerne pour réinstaller la pompe
Laurent s'introduit dans la citerne pour réinstaller la pompe
Jean-Jacques Bernard-Bret et Daniel Arthaud installent la potence
Jean-Jacques Bernard-Bret et Daniel Arthaud installent la potence

Dès la mi-octobre, l'entreprise SELE refait l'étanchéité du fond de la cuve de la citerne : vidange de la cuve, décrépissage et cuvelage jusqu'à 3 m 40 de hauteur : nous aurons assez d'eau les étés prochains !
On voit bien la différence de couleur entre l'ancien crépis et le nouveau.
On voit bien la différence de couleur entre l'ancien crépis et le nouveau.
Retour en haut de page