A la une
Recherche
  
Accueil >

Zoom  > Les garagaïs

>

Le Garagaï de la Croix ou Grotte aux Hirondelles

Le Garagaï, un lavis de J.A. Constantin (fin du XVIII)
Le Garagaï, un lavis de J.A. Constantin (fin du XVIII)
LA GROTTE AUX HIRONDELLES

 

Elle est dissimulée sur la crête,  à quelques centaines de mètres à l'est de la Croix  de Provence, au-dessus du GR9 ...

C'est le départ du tracé noir et du tracé vert Forcioli (difficiles surtout à la descente ! ) .

 

Elle se présente sous forme d'un tunnel : on pénètre dans une cavité dont la voûte rocheuse est parfaitement polie et arrondie vers la gauche : 

 

 

La voûte au-dessus est épaisse et semble encore bien solide, même si on y voit des fissures...

 

 

On aperçoit rapidement le bout du tunnel, avec une superbe vue sur l'oppidum quand le temps le permet...

 

 

Le boyau s'élargit alors pour former une grande salle.

 

Pour y arriver, il faut descendre sur des dalles lissées par les eaux (et un peu par les randonneurs).

On aperçoit alors, vers l'est, une deuxième cavité mais qui ne débouche (pas encore) vers le haut.

 

La salle du bas est appelée "grotte aux hirondelles", d'abord parce qu'on y rencontre beaucoup d'hirondelles et sans doute aussi parce que cette salle a bien pu être, à des millions d'années en arrière, une vraie grotte : on y trouve en effet les concrétions que l'on retrouve dans d'autres grottes et ce qui surprend ici, c'est de les trouver à l'air libre !

 

La taille incroyable des stalagmites nous laisse présager de l'âge de cette grotte !

 

Aussi, on peut facilement imaginer qu' à l'origine, cette salle était fermée par une paroi rocheuse au sud pour former une grotte sans issue.

Et puis, cette paroi, attaquée par les eaux, s'est effondrée, donnant alors cet aspect de tunnel.

 

A la sortie de la grotte aux Hirondelles, nous nous retrouvons sur la face sud de Sainte-Victoire !

En levant la tête on aperçoit le ciel à travers ce boyau ... 

 

En descendant un peu vers l'est (tracé noir ou vert), on se retrouve bientôt sur un long pierrier.

et le Garagaï n'apparaît plus que comme un petit trou qui perd son aspect fantastique.  

 

 

 

Du bas des falaises, sur le  sentier marron,  le jour se voit encore à travers le tunnel du Garagaï.

 

Le Garagaï zoomé à partir du sentier marron
Le Garagaï zoomé à partir du sentier marron

 

Retour en haut de page




 Reseaux sociaux 

#lesamisdesaintevictoire

@les_amis_de_sainte_victoire