A la une
Recherche
  

Accueil >

L'histoire du Prieuré Le renouveau de 1955 à 2005  

>

Le cloître, reconstruction partielle



Longeant l'arrière du monastère, il existait un déambulatoire, appelé "cloître", reliant les quatre portes des cellules des moines à l'ancienne sacristie.
Les photos de 1961 nous le montre presque complètement ruiné ; ne subsistent que le mur du monastère, la partie basse du mur opposé et une petit portion de voûte avec son contrefort.
La portion de voûte encore debout, vue vers le sud
La portion de voûte encore debout, vue vers le sud
Idem, vue vers le nord. La partie basse du mur subsiste aussi.
Idem, vue vers le nord. La partie basse du mur subsiste aussi.

Il fallut d'abord déblayer le cloître et consolider le petit contrefort :
Photo 1961, Henri Imoucha au centre
Photo 1961, Henri Imoucha au centre
1961, renforcement du contrefort
1961, renforcement du contrefort

De 1970 à 1972, les murs et la voûte furent reconstruits mais seulement sur une dizaine de mètres, laissant le reste du cloître le long du monastère à ciel ouvert. Une baie munie d'une grille en fer forgé fut percée.
1972, le cloître partiellement reconstruit
1972, le cloître partiellement reconstruit
2005, le cloître encore sans ses étagères
2005, le cloître encore sans ses étagères

Jusqu'en 2016 le cloître servait de remise à outils et matériaux. Depuis sa reconstruction, il permet de voir des expositions.
Entrée actuelle du cloître
Entrée actuelle du cloître
La partie du cloître qui a été reconstruite
La partie du cloître qui a été reconstruite
Au fond, la partie du cloître reconstruite à cette époque
Au fond, la partie du cloître reconstruite à cette époque
Retour en haut de page