A la une
Recherche
  
Accueil >

le tracé marron > retour

>

Du refuge Cézanne au col de l'Oppidum, suite 1



 

Se présente à vous maintenant une  montée confortable vous permettant de  lever les yeux vers les hautes falaises.

 

Les balises rouges et blanches du GR653A de Compostelle doublent par moment les balises marron jusqu'au col de l'Oppidum.

 

On peut s'attarder sur l'échancrure verticale du couloir des Libellules, que les grimpeurs  chevronnés empruntent pour monter jusqu'à la Croix : un parcours  en cordée très exposé, non balisé.

 

Des  curiosités aussi, tel ce rocher percé menaçant de tomber.

 

N'empruntez pas ce chemin qui monte sur la gauche (le tracé vert du Forcioli , très difficile) continuez jusqu'au petit oratoire de l'Amitié .

 

Vous y êtes, c'est l'occasion de contempler la plaine de l'Arc et d'apercevoir l'Oppidum d'Untinos.

 

La montée continue,  l'Oppidum se rapproche. Le pan de mur de son castrum miroite au soleil levant.

 

Les falaises, les nuages.

 

Pendant un petit moment,  le tunnel du Garagaï perçant le ciel est visible, ainsi que la Croix de Provence et la Brèche des moines .

 

Vous êtes sur le point d'arriver au croisement du Col de l'Oppidum.

 

Voici le carrefour, avec son poteau indicateur : tout droit le refuge Baudino à 1h45, la chapelle Saint-Ser à 2h30 !

 

Vous pouvez bien sûr poursuivre le sentier marron mais vous avez aussi le choix :

  • faire un petit détour pour visiter les ruines de l'Oppidum d'Untinos  et son belvédère, revenir sur vos pas pour reprendre le sentier marron.   
La poursuite du sentier marron commence par une belle descente
La poursuite du sentier marron commence par une belle descente
Le belvédère de l'Oppidum
Le belvédère de l'Oppidum

 

Lire la suite ...

 

 

 

Retour en haut de page